LES PHOBIES

Une phobie (du grec ancien  phóbos, frayeur ou crainte) est une peur démesurée et irrationnelle d'un objet ou d'une situation précise. Il peut s'agir de l'agoraphobie (peur de la foule et des lieux publics), de phobies spécifiques telles que la claustrophobie (peur des lieux clos), ou de phobie sociale, qui est une crainte handicapante de relations sociales comme la prise de parole en public, la rencontre de nouvelles personnes ou de l'opinion ou jugement des autres. La phobie est généralement ressentie comme irrationnelle par le patient lui-même

La phobie, peur irraisonnée, irrationnelle, déclenchée par une circonstance sans danger, est sans doute le symptôme psychopathologique le plus répandu. C'est ce caractère de danger irréel qui distingue cliniquement la phobie de la peur. L’objet ou la situation qui déclenche la phobie est nommé « phobogène »

 

Les phobies font partie de la catégorie plus générale des troubles anxieux

Voici quelques une des principales Phobies :  peur de l'avion, peur de rougir, peur de vomir, peur des espaces clos, phobie sociale, peur de l'eau, peur des araignées, peur des maladies, peur des grands espace, peur du regard des autres, peur du vide, etc.......Il y a plus de trois cent phobies répertoriées.

Il est important de distinguer la Phobie de la Peur. Beaucoup de personnes ont une appréhension ou une peur de prendre l'avion mais arrivent malgré tout à voyager par ce moyen.......... ILS FONT AVEC !

A la différence, une personne phobique de l'avion ne peut même pas envisager de prendre ce moyen de déplacement. Pour elle, c'est totalement inenvisageable. Le simple mot avion peut à lui seul entraîner une forte angoisse.

L’hypnothérapie permet de remonter à l’origine de la phobie et de traiter ainsi la cause du problème 

« L’intérêt de l’hypnose dans le traitement des phobies est d’offrir une approche pluridisciplinaire qui intègre quatre techniques.  Les techniques dites de la «régression en âge» et du «pont d’affect en hypno-analyse» aident à remonter à l’origine de la phobie et à traiter la cause de la peur. Les désactivations d'ancres permettent de ressentir l'événement ou l'objet de la phobie de manière plus neutre. Enfin la technique de dissociation ou de double dissociation permet au patient de se confronter à l'objet de sa phobie en toute sécurité.

Durée de la thérapie : Elle dépend de l'importance de la phobie, de son ancienneté et de la réceptivité du patient (e) à l'hypnose. Disons que dans la plupart des cas il faut compter entre 2 et 4 séances d'une heure.